Bilan de mi-saison. Un peu d’auto-félicitation …

Juin n’est pas que le moi de mon anniversaire (encore bon anniversaire à moi), des examens (bon çà, ça fait longtemps que je ne sais plus ce que c’est), du soleil (si si, il y a eu 3 jours de beau temps), des vacances (pour ceux qui peuvent encore profiter des hors-saison), … mais c’est aussi le mois des synthèses de mi année.

Au boulot, on appelle ça le mid-year review et on les fait en mars. En gros, on regarde si les objectifs de l’année sont en passent d’être réussis. Mes objectifs étant planifiés jusque début juin, il m’est assez facile de voir si ils sont en bonne voie :roll:

L’objectif était assez « simple » : arriver à torcher (« survivre à » quoi) l’eco trail de Paris (80km), la Bouillonnante (54km) et le Grand Trail des Lacs et Châteaux (84km). Chose loin d’être aisée si on se rappelle bien que le gros bender avait seulement deux trails moyenne distance (33km et 38km) et une longue distance (51 km) dans les pattes avant le début de l’année.

Alors, puis-je les considérer comme réussit ?

Roulement de tambour histoire d’ajouter un peu de suspense à ce billet.

……
……
……

Paris : Ok – Bouillon : OK – GTLC : OK … Je dirai donc un grand OUI, ayant explosé le chrono cible lors de l’ecotrail de Paris et ayant ajouté un footing (Bellevaux) au milieu du tas durant lequel j’aurai vu que j’étais encore capable de courir à 12km/h.

Le pari était risqué, un peu fou même (je dois encore faire un autre billet à ce sujet), mais je suis assez fier de ma petite personne. Il me reste à soigner les petits bobos et organiser la deuxième partie de saison qui s’annonce … sportive.

Ne l’ébruitez pas, mais lors de la Bouillonnante, un certain collègue de route a réussit à me convaincre de faire le trail des vallées du Chevalier … donc 3 semaines après le GTLC et les déboires de santé qui en auront découlé, je vais m’attaquer à la base d’entrainement des paras de Marche les Dames … qui a dit que j’étais #& !#@ bib bib bib ?