Bellevaux Running Tour

Le Bellevaux Running Tour m’avait bien plu l’année dernière. Son parcours varié, son ambiance familiale pendant et après la course. Un peu mal placé dans mon calendrier, mais l’envie de me tester sur une distance plus raisonnable et durant laquelle je me devrais de courir pour du vrai aura pris le dessus. Surtout que c’était l’occasion assister Martine et Benjamin (nouveaux runners) à prendre part à leur première course « dossardisée ».

Il y a 8,9km annoncé. Mon objectif est de faire le parcours (au final assez exigeant) à au moins 12km/h de moyenne. Je suis sympa avec moi et me donne une petite marge. Je veux le faire en moins de 45 minutes.

Seulement le grand champion que je suis ne va pas trop respecter la course et va s’en mordre un peu les doigts. Frites à midi, grignotage à 4h. Entre les 2, le final à suspense de notre championnat qui aura vu mes couleurs être sacrées championne. Ce n’est pas réellement dans ma course que je quitterai la maison en famille direction Bellevaux… avec, en honneur au titre de l’après-midi, un maillot d’Anderlecht sur le dos ;-)

Le temps n’est pas terrible (quel contraste avec la canicule de l’année dernière). Je m’en vais à l’échauffement (j’avais presque oublié que ça existait) durant lequel je me rends compte de mon erreur alimentaire. Mes jambes sont lourdes et j’ai déjà une pointe de coté … super …

19H, le départ est donné dans la cohue caractérisant ces courses locales. Après un tour d’étang assez rapide, je commence à avoir ma place … juste quand on commence à avoir plus de place pour évoluer. Première petite bosse, le rythme est toujours fort rapide. Ca redescend sur un chemin rendu glissant par la météo estivale de ce mois de mai. Je récupère juste avant la première difficulté du jour. Ça monte longtemps et mes ischio commencent à se réveiller (me…e), le souffle commence aussi à être très court … Et oui, je n’ai plus l’habitude d’évoluer plus de 3 bornes à ce rythme.

4eme km je suis en haut, déjà plus très frais. Passage devant mes 2 petits loups qui m’encouragent autant qu’ils le peuvent. Puis on redescend direction la salle. Un nouveau tour des étangs, j’ai les jambes qui commencent à être très lourdes et l’énergie me manque. Question timing, je suis un peu en avance, mais je crains plus que tout la prochaine difficulté du jour : la remontée vers l’église. Mon échauffement sur cette bosse m’a fait me rappeler qu’elle était longue et pentue … va falloir s’accrocher

33-Bellevaux 20137eme km : La remontée en question. Les ischios sont trop douloureux. Je ne veux pas faire le con 15jours avant mon gros objectif de ce début d’année et ralentit donc un peu le rythme. Nouveau passage devant mes 2 supportaires en délire puis y a plus qu’à redescendre en essayant de rattraper le temps perdu.

Dernier petit sprint et 43’34″. Chrono satisfaisant, par contre sensations de courses assez moyennes. Courir à ce rythme, ce n’est pas/plus trop mon kif. Mais content de m’être retesté une fois sur cette distance. Content aussi d’avoir « poussé » Martine et Benjamin à faire cette course qu’ils ont brillamment fini … en ayant envie d’en faire d’autres … un succès quoi ;-)

33-resultats