Semi Marathon de Luxembourg

L’ING de Luxembourg, une course un peu spéciale pour moi. En effet, c’est ici même que un an plus tôt, je faisais pour la première fois un semi marathon en moins de 2 heures. Et malgré 2 autres tentatives (Belle illoise et Visé) réputées plus simple, mon « record » personnel tenait toujours de cette édition de l’année dernière …

Tellement spéciale, que, après d’énormes hésitations, c’est légèrement malade (pharyngite) que je décide de m’y rendre :oops:   .

Comme l’année dernière, c’est 100 000 spectateurs déchainés qui se sont donné rendez-vous sur le parcours. Là dedans, je pense reconnaître le bob orange avant de me rendre compte qu’il s’agit d’une femme de cinquante ans et que les organisateurs ont dû distribuer plusieurs milliers de chapeau de paille orange :roll:   .
Il y a aussi 8000 coureurs qui vont s’élancer pour, au choix, le marathon, le semi ou le team run. Là dedans plusieurs super héro : Flash Gordon, Super man, Zorro et autre spiderman… mais c’est votre bon vieux bender qui fait le geste héroïque de cet avant course en sauvant une demoiselle d’une chute de barrière durant une tentative d’entrée illégale dans le sas 8-)

Objectif
En dernière minutes, je me décide que malgré ma relative faiblesse due à la maladie, je me lancerai sur les bases décidées 2 semaines plus tôt et verrai combien de temps je tiendrai : ces bases seront donc 1h52 en espérant faire sous les 1h55 (objectif manqué à Visé) et au minimum mieux que l’année dernière … et oui, c’est la première fois que je peux comparer mon temps sur semi (quelle pression :!: ).

Cette course est géniale, je l’adore :
Les 8 premiers km se font plutôt en descente (prendre de l’avance sans se mettre dans l’orange (couleur prépondérante en ce Samedi soir)). On est toujours hors de la ville, mais il y a déjà une chouette ambiance.
Arrive le rond point du Glaci qui marque l’entrée de la ville et là, ca devient chaud (mention spéciale pour les petites brésiliennes sur leur estrade). Petit tour dans le Limpersberg et on repasse dans la folie du Glaci.
Au 11eme km on entre dans le parc pour un passage vallonné qui mène aux piétonniers. Et là c’est 4 nouveaux km dans la foule en folie qui s’offre à nous.
Arrive le moment vraiment délicat de ce semi : les 5 derniers km sont en légère cotes et au moment où on en a le plus besoin : y a presque plus personne … là faut être prévenu sinon on a vite fait de craquer moralement. :?

Et moi la dedans ?
En ce qui me concerne, comme j’ai voulu répondre à Stacy qui me demandait si ca s’était bien passé :
- c’était 1h20 de pur bonheur et 24 minutes de force de caractère.
- Ah bon, malade tu l’as fait en 1 :44 m’a-t-elle répondu
En fait, non, je l’ai fait en 01:54:13 … où sont les 10 minutes manquantes ? Bin au départ, c’est à peu près le temps pour être dans la course après mes 100m d’échauffement (et 2 arrêts pipi) … ou alors, je suis juste aussi fort en math qu’Isotonic qui nous dit qu’en buvant une bière toutes les 10 minutes, il aura fini un casier de 24 bières en 2h40. ;-)

Donc pour en revenir à moi, c’est donc avec un nouveau record personnel descendu de presque 4 minutes (et une belle médaille) que je quitte le Luxembourg … on peut en conclure que la décision de venir était la bonne ;-)